« De la COP22 à la COP23 ; quelle transition et quelle place pour les jeunes ? »


    Les changements climatiques génèrent de nombreuses incertitudes au sujet de notre avenir. La COP22 organisée au Maroc en Novembre dernier, s’est fixé les priorités de la transparence sur les Contributions Nationales Déterminées (CND), sur le financement de la lutte contre les risques naturels, ainsi que le renforcement des capacités en créant une nouvelle dynamique qui contraint les États à respecter l’accord de Paris. La COP23 sera donc une étape de mi-parcours qui devrait révéler un certain nombre de réponses par rapport aux questions les plus importantes : la finance, la place de l’adaptation, l’action climatique et autre.

    Les jeunes sont, de leur côté, de plus en plus conscients de ces défis et des opportunités inhérents à la transition nécessaire vers une croissance à faible intensité en carbone, et bon nombre d’entre eux rejoint le dialogue mondial sur les solutions possibles, s’implique et passe à l’action.

    Un panel de chercheurs et d’acteurs du domaine animeront cette table ronde sur les changements climatiques et l’engagement des jeunes. 30 jeunes ambassadeurs du climat de quatre universités du Maroc et porteurs de causes environnementales alimenteront le débat se basant sur leurs expériences. Et bon nombre de professeurs, jeunes universitaires et acteurs associatifs seront au rendez-vous pour enrichir les échanges.

    Une séance de présentation des recommandations ressortis par les ambassadeurs du climat est programmée à la fin des travaux du forum, ainsi qu’une cérémonie de remise des trophées et des attestations aux partenaires de l’action et aux ambassadeurs du climat.